Retour

La vapeur de cigarette électronique complique la réponse des poumons à la fumée de tabac

Partager cette page

Remplacer quotidiennement quelques cigarettes par du vapotage peut sembler un bon moyen de réduire les effets nocifs du tabac sur vos poumons. Il pourrait toutefois s’agir d’une bien mauvaise idée, suggère une étude publiée dans la revue Lung Cellular and Molecular Physiology par une équipe de l’Université Laval et du Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec.

«La fumée de cigarette et la vapeur de cigarette électronique ont chacune leurs effets propres sur le poumon. Lorsqu’on les combine, leurs interactions font qu’il se passe quelque chose de plus dans les poumons», résume le responsable de l’étude, le professeur Mathieu Morissette, de la Faculté de médecine.

 

Lire l’article complet sur le fil  de l’Université Laval

Nous joindre

Chaire de transfert de connaissances,
éducation et prévention en santé respiratoire
et cardiovasculaire

IUCPQ-UL
2725 Chemin Ste-Foy
Pavillon U-3771
Québec (Qc) G1V 4G5


Nous répondrons à votre question dans les meilleurs délais.

Les renseignements que vous recevrez seront à titre informatif seulement et ne devront en aucun cas se substituer à l’avis d’un médecin, pharmacien ou autre professionnel de la santé.

[email protected]

Abonnez-vous à l'infolettre