Insuffisance cardiaque

Partager cette page
Insuffisance cardiaque

Diagnostic

Partager cette page
En savoir plus

Selon l’European Society of Cardiology, le diagnostic de l’insuffisance cardiaque (IC) nécessite :

 

  • Des symptômes d’IC au repos ou à l’exercice (dyspnée, orthopnée, dyspnée paroxystique nocturne, œdème des membres inférieurs) ET
  • Une évidence objective (de préférence par échocardiographie) de dysfonction cardiaque
  • En cas de doute, une réponse aux traitements de l’IC

 

Il existe plusieurs classifications/définitions de l’IC. Les mesures de base sont étroitement liées à la classification fonctionnelle de l’insuffisance cardiaque selon la New York Heart Association (NYHA) et peuvent être utiles pour le pronostic chez les patients décompensés de manière aiguë.

Cette classification fonctionnelle de la NYHA quantifie le degré d’atteinte fonctionnelle associé à l’insuffisance cardiaque et assigne au patient une des quatre classes fonctionnelles selon le niveau d’effort nécessaire pour déclencher les symptômes cardiaques en s’intéressant aux 4 symptômes suivants :

Toutes les classes fonctionnelles impliquent la présence d’une maladie cardiaque.

La classe fonctionnelle peut augmenter ou régresser selon l’évolution et le traitement.

Classes fonctionnelles

Description

Exemple

1

Aucune limitation à l’effort physique

L’effort physique ordinaire n’entraîne pas de fatigue anormale, de palpitations, de dyspnée ou d’angor.

Dyspnée en jouant au tennis

2

Légère limitation à l’effort physique.

L’effort physique ordinaire entraîne une fatigue anormale, des palpitations, de la dyspnée ou de l’angor au repos.

Dyspnée en montant les escaliers

3

Limitation marquée à l’effort physique.

L’effort physique moindre que l’effort physique ordinaire entraîne une fatigue anormale, des palpitations, de la dyspnée ou de l’angor. Aucun symptôme au repos.

Dyspnée en marchant lentement

4

Le moindre effort physique entraîne une fatigue anormale, des palpitations, de la dyspnée ou de l’angor, symptomatologie de repos.

Dyspnée en position assise

Il existe également 4 stades de l’IC selon l’American College of Cardiology/American Heart Association (ACC/AHA) :

Stades

Description

Stade A

Risque élevé d’insuffisance cardiaque sans la présence d’une maladie cardiaque structurelle ni de symptômes d’insuffisance cardiaque

Stade B

Cardiopathie structurelle, mais aucun symptôme d’insuffisance cardiaque

Stade C

Maladie cardiaque structurelle et symptômes d’insuffisance cardiaque

Stade D

Insuffisance cardiaque réfractaire nécessitant des interventions spécialisées

Clinique

Paraclinique

Algorithme diagnostique de l’insuffisance cardiaque en milieu ambulatoire

Le diagnostic de l’ICA repose sur :

  • l’anamnèse
  • l’examen physique
  • l’ECG (12 déviations)
  • la radiographie pulmonaire à la recherche :
    • des signes de congestion pulmonaire
    • d’une cause primaire (ex. : pneumonie)
  • l’échographie :
    • à faire immédiatement si instabilité hémodynamique
    • sinon dans les 48 h suivantes

Algorithme diagnostique de l’insuffisance cardiaque aiguë

Algorithme de l'utilisation des peptides natriurétiques dans différents scénarios cliniques liés à l'insuffisance cardiaque


Abonnez-vous à l'infolettre